WORK IN PROGRESS
If interested, please contact me
La situation des éléphants dans le secteur du tourisme en Thaïlande, bien qu’imparfaite, est complexe et donne lieu à des prises de position bien souvent simplistes. Mais la demande a évolué depuis plusieurs années, on observait en effet une transition lente vers des expériences en semi-liberté, dans des « camps étiques », « refuges » et autres « sanctuaires ».

Lorsque la pandémie de COVID-19 est apparue, faute de recettes, les camps ont délaissé de nombreux éléphants et Mahouts lorsqu'ils étaient employés, et ceux-ci se retrouvent obligés de retourner dans leurs régions d’origine. Les quelques touristes Thaïlandais et apports d’organisations fournissent un maigre revenu, et les propriétaires se doivent de trouver des solutions nouvelles pour passer la crise. 

Alors que la haute saison 2021-2022 s’annonce encore morose avec l’apparition d’un nouveau variant du virus, et la réinstauration d’une quarantaine à l’arrivée, le secteur fait face à une mutation inattendue, et qui peut-être, sera positive à long terme.

You may also like

Back to Top