Comme un retour de bâton de la Nature, la crise du COVID19 a mis en lumière un impact néfaste supplémentaire de la présence humaine sur son environnement: l’augmentation de la fréquence d’apparition des zoonoses, ces maladies transmises à l’Homme et d’origine animale. Face à ce constat, la question se pose de la capacité de prévention de nouvelles épidémies, grâce à une expertise scientifique qui se doit présente au quotidien, mais plus que cela oblige à repenser cohabitation de l’Homme avec la faune sauvage .

You may also like

Back to Top