Le nombre de Birmans vivant en France ne serait que de qulques centaines. Cette communauté, qui n’en est pas vraiment une est invisible et inorganisée. Depuis le début de la transition démocratique en 2011, et l’élection qui a suivi d’Aung Sang Sui Kyi à la tête du gouvernement, les réssemblements n’avaient en effet plus de raison d’être.
Depuis le Coup d’Etat du 01 Février, ils se retrouvent et organisent des regroupements de protestation, en hommage aux victimes, en appel aux dirigeants occidentaux à intervenir, mais aussi pour communiquer leur soutien avec leur proches restés au pays. Les divisions au sein de ce pays qui compte 135 ethnies, exportées en partie parmi la diaspora sont même aujourd’hui oubliés face
à l’horreur des méthodes terroristes utilisées par la junte militaire: malgré une crainte quotidienne, unité et espoir de voir apparaître un état Fédéral Uni sont aujourd’hui mots d’ordre.

You may also like

Back to Top